david in winter

david in winter

lundi 11 novembre 2013

Le préfet et la charia



    Une petite ville de Provence, un matin de marché.
    Sur les étals des commerçants, des viandes, des boissons, de l'habillement.
    Un groupe de jeunes se détachent des chalands, s'approchent qui du charcutier, qui de l'épicier ou du marchand de fringues.
    Ils ont une demande à exprimer, sur ce ton poli et ferme qui implique, en cas de refus, un puissant sinon... , ils souhaitent – et l'on sent que ce souhait est une volonté capable de se donner les moyens de s'imposer – que ces commerçants, relate Le Midi libre, gazette locale, "cessent de vendre des alcools, de la viande de porc et des vêtements féminins".
   Ils ne sont pas méchants, au contraire, ils sont des hommes pieux, d'excellents salafistes, et c'est la seule pureté de leur foi qui les pousse à si aimablement demander que soit respectée sur la terre de Frédéric Mistral et du roi René la Loi du Prophète.
  Il y a, dans cette demande, une insistance , accompagnée de regards et de gestes..., qui conduit les commerçants à y voir une menace, et aller s'en plaindre aux autorités.
   Par un effet du hasard, ou de l'oisiveté, cette plainte parvint aux oreilles d'un employé du ministre de l'Intérieur, un M. Préfet, qui décida aussitôt d'agir , en faisant cette déclaration, que relate également Le Midi libre :
   "Si les faits sont exacts, il ne faudra pas laisser ces jeunes dans l'abandon [ mes italiques] ."
    Phrase admirable, dont la modernité de la forme exprime si parfaitement la vertu du fond !
    Venue du jargon psy, la tournure dans le est un plaisant idiotisme de la novlangue, qui permet à nos contemporains d'être tour à tour dans l'émotion, dans le chagrin, dans la haine, parfois, mais avec repentance, dans le déni , etc.
     Quant au fond, il traduit à merveille les valeurs républicaines désormais triomphantes dont le grand acquis consiste à privilégier les agresseurs ( je précise : les agresseurs appartenant à certains groupes de population ), à leur manifester bienveillance, compassion et mansuétude, quant aux victimes, si elles se défendent physiquement, c'est la prison, si elles ripostent aux menaces par quelque remarque désobligeante , c'est l'inculpation pour incitation à la haine raciale qui les livrera à la vindicte d'un quelconque juge rouge, et le plus souvent, elles doivent se résigner à ce que leurs justes plaintes soient ignorées.
   Une fois terminée l'enquête destinée à établir la réalité des faits, et cette réalité attestée, nul doute que les vaillants salafistes ne languiront plus dans l'abandon, mais  retourneront au marché accompagnés d'un escadron de CRS, pour leur sécurité, et de l'habituel assortiment d'assistantes sociales et associatifs subventionnés, qui expliqueront aux commerçants sommés de retirer de la vente alcool, porc et vêtements féminins qu'ils doivent se soumettre pour satisfaire aux charmes démocratiques du vivre ensemble.

9 commentaires:

  1. Je propose que l'on attrape ces pieux religieux et que l'on confectionne un bel habit en peau de porc pour leur dernière demeure, certes le paradis d'Allah leurs sera interdit mais cela fera du repos aux gentes houris qui peuplent le paradis de ces pieux croyants.

    RépondreSupprimer
  2. Ces jeunes doivent exprimer une grogne, je ne vois que ça.

    RépondreSupprimer
  3. Merde: j'ai oublié de mettre "jeunes" en italiques.

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Je veux croire à la rouerie des élus et de nos hauts fonctionnaires qui, en cette période stigmatiseuse, adoptent le langage courant sans rien perdre des objectifs.
      En l’occurrence, faire respecter le fameux ordre républicain.
      Enfin j’espère.

      Supprimer
  5. Être dans le.....
    On peut tout mettre avec ce"dans le"......
    J'en connais un, qui chapeaute probablement le préfet et qui est dans le...... pétrin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel est donc ce machisme dans l' expression? A ce titre est parfaitement utilisable la locution "dans la" ! Exemple: le patron du préfet est dans la m......ouise.

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer