david in winter

david in winter

lundi 20 janvier 2014

Sur MM. Bayrou, Copé et la vertu républicaine



    --Raclure ! Détritus ! Microcéphale! Sapajou!
    --Macaque! Déchet ! Fond de bidet ! Crétin des Alpes!
    Ainsi argumentaient, sur les plus délicates questions d'éthique, d'ontologie et de vivre-ensemble, le Chef du centre giratoire (et socialiste) et le Chef de la droite centripète (et socialiste), en un courtois débat dont les subtilités dialectiques enchantaient les politologues, les analystes touitteurs et mon épicier.
    Puis, par un beau matin d'hiver, le ton du dialogue se fit plus incisif, et l'on entendit sur les ondes, et on lut dans la presse de référence :
  --Mon cher ami !
  --Estimé collégue!
   --Lumière de ma vie !
   --Etincelle de mes jours!
   Ensemble:
  --Embrassons-nous, Folleville!
   Que s'était-il passé ?
   Jadis, en ce temps de convictions  abruptes nommé adolescence, les deux hommes s'étaient opposés sur les questions les plus graves – l'un tenait pour les Beatles, l'autre adulait les Rolling stones, le premier ne lisait que Spirou, le second n'ouvrait que Tintin, et dans la querelle du Quiètisme, quand B*** défendait Fénelon, C*** ne jurait que par Bossuet.
   De ces désaccords, qui parfois se gravent, nolens volens, dans les âmes les mieux trempées et les cerveaux les plus puissants, il était demeuré entre les deux hommes une sorte d'inimitié cordiale, et parfois d'estime hostile, qui les avait accompagnés dans leurs ascension vers des cîmes voisinant la roche tarpéienne.
  Une distribution de portefeuilles par tous deux manquée les avait poussés à se rejeter mutuellement la responsabilité de ce triste échec, nous avons dit la tournure que prit leur échange, mais s'annonça pour le printemps prochain un feu d'artifices de places à pourvoir– édilités de grandes villes, sièges strasbourgeois --, et tout dispensateur de cet espoir :
  "Du tribun le plus chaste assouplit la vertu;
  Il vient à lui, les mains pleines de dons infâmes:
  Que veux-tu ? lui dit-il; j'ai de l'or, j'ai des femmes,
       Des croix, des honneurs, que veux-tu?
  Eh! Qui résisterait à ces dons magnifiques !
  (...) se rapproche du Centre et renonce au combat."
             Bathelemy, Le député ministériel in Némésis ( 11 décembre 1831)
     Désormais sont indéfectiblement alliés le poulet centriste et le renard de la dextre, on vit même l'un donner à l'autre son Tif et Tondu , et ce dernier remercier par l'offrande de I get (no) satisfaction, émus par le spectacle de cette union, électeurs et électrices , les yeux humides, placent dans leurs bibliothèques Les aventures de Télémaque tout contre La politique tirée de l'Ecriture sainte, et dans un peuple de droite naguère tourmenté des horreurs de la discorde, enfin la concorde régne.
   A l'autre extrémité du spectre politique ( et même du spectre tout court tel qu'annoncé par Karl Marx à la première ligne de son fameux Manifeste), un même élan a poussé bolcheviks au couteau entre les dents et écoterroristes néandertaliens à s'aller blottir dans le sein nourricier du socialisme social-démocrate, d'avenir  et gouvernemental.
   Seul demeure à l'écart du flot de caresses et bisous indiscrètement marchandés le parti de la Bête immonde, c'est qu'il n'est pas encore en mesure de répandre privilèges, emplois et subventions, qu'il le soit demain, et quelles queues se formeront à sa porte!

6 commentaires:

  1. J'ai peu de connaissances en philosophie, mais à partir d'une conviction (les jeunes hommes aiment la guerre), et de certains mots choisis (notamment le concept de rivalité) je suis tombée sur ceci :
    "mes frères (dont l'œil cherche toujours un ennemi) je vous aime du fond du cœur !"
    Ou ceci : ".. l'homme veut deux choses : le danger et le jeu .. "
    Je n'ai jamais lu Nietzsche, mais commencer par cette entrée, de la fondamentale différence entre le désir des hommes et ce que veut une femme, m'incite à aller y voir de plus près.
    Les guerriers au pouvoir sont devenus des chiffonniers, mais c'est toujours entre eux la même danse.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudra que j'écrive un billet sur les femmes guerrières (pas seulement les Amazones), mais c'est un autre sujet.
      Ici,il ne s'agissait que de pîtres.

      Supprimer
  2. La girouette du Béarn est sensible au vent d'Autan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En émule d'Edgar Faure, il pourrait vous rétorquer : "Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent."

      Ceci dit, je n'ai jamais vu un type être à ce point à contre-temps à la fois de la donne politique du moment mais également de ses positions.

      Supprimer
  3. c'est qu'il n'est pas encore en mesure de répandre privilèges, emplois et subventions, qu'il le soit demain, et quelles queues se formeront à sa porte!

    Ah non !!!
    Et les valeurs, vous en faites quoi des valeurs ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des valeurs au FN ! Ça se saurait. La ligne a été plus ou moins reaganienne, puis natio-protectionniste, pour finir par la ligne économique actuelle qui ressemble beaucoup à ce que défendait le PCF aux présidentielles de 1974. Ce qui est incompatible avec des objectifs de sortie de l'euro voire de l'Europe.

      Supprimer