david in winter

david in winter

vendredi 13 septembre 2013

Vive la sainte Russie !



    Comme les temps changent !
    Jadis, je fus emmené au poste par une escouade d'argousins pour avoir crié : "Vive la sainte Russie!"  sur le passage du sieur Kroutchev , dit le bourreau de Budapest, invité à Paris par le sieur de Gaulle – le bourreau de l'Algérie française.
   Aujourd'hui, je lis dans le magazine Belles demeures que S.E. Alexandre Orlov, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Russie en France, ouvre au public pour deux jours sa résidence parisienne , ancien hôtel de la duchesse d'Estrées et admirable joyau de l'architecture du XVIIIème siècle, afin que l'on puisse visiter une exposition célébrant "le 400ème anniversaire de l'accession au trône de la dynastie Romanov."
    Dans un fort intéressant entretien, Son Excellence, que l'on voit photographiée en compagnie de la grande-duchesse Marie de Russie, déclare qu'il porte sur l'ancienne Russie Impériale "un regard respectueux et reconnaissant. Ce sont les Romanov qui ont fait de la Russie le plus grand pays du monde, qui nous ont légué cette richesse incomparable."
    Et Son Excellence ajoute:
   --L'histoire de la Russie est indissociable de l'histoire des Romanov.(...) Moi, je suis fier de l'histoire de mon pays. Au cours des trois siècles du règne des Romanov, le peuple russe a connu bien des souffrances, aussi bien des pages de gloire, il s'est forgé un caractère, un destin. 
   "Malgrè les épreuves du règime communiste (...) le peuple russe  a su sauvegarder son âme, sa foi chrétienne, son identité culturelle (...)".
   Un ambassadeur de France organiserait-il dans sa résidence de Bonn ou Ankara une exposition à la gloire de Louis XIV et des Rois Bourbons, déclarerait-il à la presse locale que le peuple français a su sauvegarder sa foi chrétienne et son identité culturelle ?
  Mais S.E. Orlov n'a pas été nommé par un quelconque Sarkozy ou Hollande, il a été nommé par un décret de M. Poutine, et...
   ...et même si je ne dispose pas sur M.Poutine de toutes les informations fiables que je pourrais souhaiter, j'ose dire que, depuis qu'il est l'objet des fourbes attaques des medias occidentaux, je trouve ce monsieur très digne d'estime.
   Et quand je lis les réactions à l'excellent op-ed  qu'il a écrit pour le NY Times de ce 12 septembre sur l'affaire syrienne et la vacillante arrogance obamesque, ce qui a déclenché les fureurs hystériques des medias socialos-démocrates , je ne suis pas loin de m'écrier :
   --Vive le Tsar Vladimir !

9 commentaires:

  1. Un véritable homme d'état ne peut que déchaîner la haine de nos "démocrates" auto-proclamés.

    Un pays ne craignant pas de reconnaître ce qu'il doit à son histoire et a affirmer son enracinement culturel ne peut qu'être condamné par eux.

    Je ne me souviens plus où mais j'ai lu quelque part que notre salut viendrait peut-être de la Russie. Je commence à le croire.

    RépondreSupprimer
  2. Tout comme vous, je ne peux qu'admirer le pouvoir russe qui a réussi à se réconcilier avec son passé, notamment monarchique.

    Combien nous aimerions qu'il en soit ainsi avec le nôtre. Mais il est si aveuglé par l'idéologie qu'il en est totalement incapable.

    Oui ! Vive la Sainte Russie!
    PS: Je me souviens très bien de la grande-duchesse Marie que j'ai rencontre en 1989 à un 15 août en Bretagne avec des descendants des "russes blancs"... Je me souviens notamment de son gâteau au chocolat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du moment que ce n'était pas une tarte aux fraises...

      Supprimer
    2. Un gâteau au chocolat noir, assez bourratif, je dois vous l'avouer. Que la grande duchesse me pardonne...

      Supprimer
  3. Un homme qui avoue son admiration pour les Romanov, avec une petite préférence pour Alexandre II, ne saurait être mauvais. D'autant qu'il a redonné à l'Eglise Orthodoxe la place qui lui revenait.

    Et si en plus il tient la dragée haute aux nains de Washington...

    Oui, vive la Sainte Russie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement d'accord avec vous!
      Quel régal, de voir ainsi traité ces nains de Washington, comme vous les appelez.

      Supprimer
  4. Il me semble qu' une église russe devait être construite en lieu et place de l'ancienne Maison de la Radio du Quai Branly mais entre temps hollande a été élu et l'autre givrée du ministère de la culture est passée par là.

    , "Aurélie Filippetti a surtout voulu faire plaisir à son ami Bertrand Delanoë, opposé depuis le début au projet de Manuel Yanowsky". Depuis le choix de l'architecte espagnol, désigné par un jury international de sept russes et sept français, le maire socialiste de Paris n'a jamais caché son hostilité à l'encontre de cette église, élément central d'un grand centre spirituel et culturel orthodoxe édifié à la place du siège de Meteo France, vendu 60 millions d'euros à la Fédération de Russie en mars 2010. Un projet de 34 millions d'euros porté par Nicolas Sarkozy, ravi de faire plaisir à Vladimir Poutine, qui le porte dans son coeur.

    Bertrand avait une préférence pour un centre culturel musulman.

    RépondreSupprimer
  5. Une nouvelle église ?
    En France ?
    Farceur !

    RépondreSupprimer