david in winter

david in winter

lundi 29 juillet 2013

Un chef énergique



 Je lis dans le magazine Sport auto ( août 2013 ) cette confidence d'un sieur Fillon, qui fut premier commis d'un souverain détrôné :
   " Si vous allez à la télé pour expliquer que vous voulez augmenter la vitesse sur les autoroutes, vous vous faites massacrer immédiatement."
    Massacrer ? Est-ce à dire que le sieur Fillon pour avoir, non décidé, mais seulement expliqué une intention, eût couru le risque de faire entrer en fureur le peuple au point d'avoir le cou tranché pour que sa tête fût promenée sur les boulevards au bout d'une pique ?
    Je ne le pense pas.
    Je crois plutôt qu'il eût dû affronter les propos doucereusement hostiles d'interlocuteurs télévisuels ( et employés d'une entreprise d'Etat dont le gouvernement nomme les dirigeants ), puis être l'objet des attaques fielleuses d'un quotidien vespéral et de communiqués indignés d'associations plus grosses de subventions que d'adhérents.
   C'est là le formidable massacre dont l'imagination fut suffisante pour que le sieur Fillon reculât avant même d'avoir tenté d'agir, c'est aussi la mesure de sa force de caractère .

1 commentaire:

  1. Intéressante notation qui souligne la différence entre politicien et homme d'état.

    RépondreSupprimer