david in winter

david in winter

samedi 27 juillet 2013

Moeurs royales



   Comment vivaient, dans leur intimité, leurs Majestés ? Louis XIII le Juste et Louis XIV le Grand?
  Extraits des Mémoires de M. de La Porte, premier valet de Chambre de Louis XIV  (Genève, 1756) , témoin fidèle en ces matières.
  La première scène se passe au château de Saint-Germain, en 1635. ( Par paresse, j'ai remplacé les oit etc. par ait etc.).
   " Mlle de La Fayette [ elle avait alors dix-neuf ans, et Louis XIII l'aimait platoniquement ] chantait, elle dansait, elle jouait aux petits jeux avec toute la complaisance imaginable (...) elle riait aussi de tout son cœur en l'occasion, & même quelquefois plus que de raison; car un soir, (...) en ayant trouvé sujet, elle rit si fort qu'elle en pissa sous elle , si bien qu'elle fut long-temps sans oser se lever, le Roi [Louis XIII] l'ayant laissée en cet état, la Reine [Anne d'Autriche, qui a alors trente-quatre ans] la voulut voir lever & aussitôt on apperçut une grande mare d'eau. Celles qui n'étaient pas de son parti ne purent se tenir de rire, & la Reine surtout, ce qui offensa la cabale [les femmes favorables à l'amour du Roi pour La Fayette], d'autant plus qu'elle dit tout haut que c'était La Fayette qui avait pissé. Mademoiselle de Vieuxpont soutenait le contraire en face de la Reine, disant que ce qui paraissait était du jus de citron, & qu'elle en avait dans sa poche qui s'étaient écrasés.
   "Ce discours fut cause que la Reine me commanda de sentir ce que c'était; je le fis aussitôt, & lui dis que cela ne sentait point le citron; de sorte que tout le monde demeura persuadé que la Reine disait vrai; elle voulut sur le champ faire visiter toutes les filles pour sçavoir celle qui avait pissé, parcequ'elles disaient presque toutes que ce n'était pas La Fayette; mais elles s'enfuirent dans leurs chambres.Toute cette histoire ne plus point au Roi(...)."
   Cette demoiselle de La Fayette, qui n'est pas l'auteur de La Princesse de Clèves , mourut au couvent en 1665.
   La seconde scène est à Corbeil, en avril 1652 durant la Fronde des Princes, alors que la Cour, pourchassée, erre de ville en ville.
   "Le Roi [ Louis XIV, treize ans et huit mois ] voulut que Monsieur [ Philippe d'Orléans, onze ans et neuf mois] couchât dans sa chambre qui était si petite qu'il n'y avait que le passage d'une personne. Le matin lorsqu'ils furent éveillés, le Roi sans y penser cracha sur le lit de Monsieur, qui cracha aussi-tôt tout exprès sur le lit du Roi, qui un peu en colère lui cracha au nez : Monsieur sauta sur le lit du Roi & pissa dessus; le Roi en fit autant sur le lit de Monsieur : comme ils n'avaient plus de quoi cracher ni pisser, ils se mirent à tirer les draps l'un de l'autre, dans la place; & peu après ils se prirent pour se battre. Je faisais ce que je pouvais pour arrêter le Roi (...) qui fut bien plus difficile à appaiser que Monsieur."
   La charge de Pierre de La Porte ( 1603-1680) valait deux cent mille livres, il avait été mis pendant neuf mois à la Bastille, en 1637, pour avoir aidé Anne d'Autriche à comploter contre le Cardinal de Richelieu ( mais ne fut pas confondu) et M. Bluche le qualifie, dans son Louis XIV , de personnage bizarre.

1 commentaire:

  1. Des enfants ordinaires, en somme. Peut-être plus turbulents que d'autres.

    RépondreSupprimer