david in winter

david in winter

mercredi 10 juillet 2013

Dhimmitude



   Il y a bien longtemps ( encore ! ) , mes pas me portaient parfois devant la boutique de l'Union rationaliste; je contemplais sa vitrine poussiéreuse où dormaient de saines (mais non saintes) lectures (Les scandales des couvents , La véritable histoire de l'Inquisition, le Catèchisme rationaliste et autres ouvrages qu'eût approuvé le baron d'Holbach ) , livres posés en désordre à côtés de diverses amulettes et insignes fraternels. Je lisais aussi La calotte , gazette fondée par M. André Lorulot , prêtre défroqué, où l'on trouvait de précieuses nouvelles telles que " Un curé tombe d'un escabeau en changeant une bougie dans son église et se casse le bras" , nouvelle suivie de ce commentaire : "Si leur Dieu existait, permettrait-il des choses pareilles?". Y était aussi annoncé, dans un bel encadré de lisérés ondulés, le Banquet du vendredi prétendu saint , avec promesse de cochonailles servies en abondance. Après ce gras festin, les convives se retrouvaient dans une loge où, agitant leurs petits tabliers brodés d'un œil trônant dans un triangle et d'un compas, ils pouvaient psalmodier, dans le secret de leur société , Ecrasons l'infâme!.
   Je ne sais s'il existe encore des survivants de ces agapes , mais je sais que se tiennent au sommet d'une République fièrement laïque leurs successeurs, disciples et héritiers, et je les entends, ces enfants de la Raison, célèbrer d'une voix peu encline à accepter la moindre opposition les vertus et beautès d'une très-ancienne superstition née dans les sables d'un désert oriental.
  Et je ne sais si je dois m'étonner de voir l'incroyance se courber devant la Foi.

2 commentaires:

  1. Tout cela tendrait à prouver que le but de ces gens est de détruire le catholicisme,la société qu'il a patiemment engendrée et rien d'autre. Les mêmes qui soutiennent un Islam selon eux on ne peut plus modéré passent leur temps a fustiger l'extrémisme du pape et de son église.

    Mais de leur part, rien n'étonne...

    RépondreSupprimer
  2. Le "Mahomet" de Voltaire pouvait sembler être une attaque contre le fanatisme musulman -- mais c'est le catholicisme qui était visé, et aucun spectateur ne s'y trompa.
    Mais en ce temps, la France était alliée des Ottomans...

    RépondreSupprimer