david in winter

david in winter

jeudi 25 juillet 2013

Islam conquérant



  La connaissance du passé nous instruit pour le temps présent, aussi me semble-t-il utile de lire aujourd'hui  The Story of Islamic Imperialism in India ( New Delhi, 1982 , nombreuses réimpressions ) de M. Sita Ram Goel, qui est un excellent historien et utilise comme sources essentielles les œuvres des historiens musulmans contemporains des faits rapportés.
  Les deux chapîtres intitulés The Magnitude of Muslim Atrocities couvrent la période allant des premières invasions de Mahmud Gaznavi à partir de l'an 1000 puis de Timür  (qui dit : "mon dessein en envahissant l'Inde est de mener la guerre contre les infidèles Hindous, afin que les armées de l'Islam puissent s'enrichir des possessions des Hindous") jusqu'à la conquête de Babur , au début du XVIème siécle, et au règne d'Aurangzeb, à la fin du siècle suivant.
  De Mahmud Gaznavi à Babur inclus, M. Goel montre que l'action des envahisseurs musulmans obéit toujours aux mêmes principes, qu'il énumère ( je traduis) : 1, envahir les terres des infidèles; 2, après la victoire, massacrer le plus possible d'hommes, femmes et enfants, en veillant particulièrement à tuer tous les brahmanes; 3, vendre comme esclaves ce qu'il demeure de survivants; 4, piller toutes les richesses; 5, démolir les temples des idolâtres et construire à la place des mosquées; 6, profaner les statues des dieux. J'ajoute qu'étaient également tuées toutes les vaches, sacrées pour les Hindous.
  Une fois établi leur pouvoir sur le nord de l'Inde, les empereurs mongols, à l'exception peut-être d'Akbar, continuèrent à détruire temples et statues, exterminer les vaches et assassiner les Hindous fidèles à leur foi, bref, à éliminer par le fer et le feu la religion des vaincus –ils n'y parviendront pas totalement, sans doute parce que les Hindous étaient trop nombreux par rapport aux Musulmans.
  Cependant, et même si le Taj Mahal n'est pas un monument comparable au château de Versailles ou à la cathèdrale de Chartres, il y eut une très belle civilisation mongole-musulmane en Inde, que fit disparaître la criminelle invasion anglaise.
   De ce cycle destruction/ordre nouveau, je ne tirerai ici aucune conclusion pour l'avenir de la terre de France.

7 commentaires:

  1. Pas un seul ouvrage en langue française pour expliquer ce fait, pourtant 10.000 hindous massacrer par jour cela devrait faire pleurer nos chers bienfaiteurs des droits de l'homme.

    Om me dit que les assassins n'étaient pas des blancs occidentaux donc basta.

    Comme la guerre Iran-Irak ou perses et arabes s’étripèrent dans la joie te le bonne humeur, là aussi bien peu de mots pourtant beaucoup de morts.

    RépondreSupprimer
  2. Les gauchistes les plus conscients et intelligents avec lequel j'ai pu discuter sont tout à fait d'accord avec moi pour admettre que l'immigration de masse en provenance de pays musulmans risque fort de provoquer l'effondrement de notre civilisation, mais ils se consolent en concluant que l'effondrement sera suivi par une renaissance culturelle, comme après les invasions barbares.

    C'est bien possible, mais je n'ai jamais vraiment compris pourquoi, de notre point de vue, ce devrait être une bonne nouvelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une telle renaissance est possible, mais cela prend des siècles, et je ne pense pas qu'il y ait un nouveau Babur parmi les "jeunes" chers aux socialos.

      Supprimer
  3. Tamerlan:100000 morts en une journée
    Hindukush:traduction;massacre des hindous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Timür et ses pyramides de têtes... mais je ne sais pourquoi, ce conquérant me paraît avoir été d'une autre étoffe que le sieur Hollande et autres laquais des mahométans.

      Supprimer