david in winter

david in winter

mercredi 21 août 2013

Breaking news



  Dans Hercule, film assez médiocre de Carlo Rim datant de 1937, le provençal  Fernandel/Hercule se trouve inopinément propriétaire d'un grand quotidien parisien, L'Incorruptible.
  Honnête homme au bon cœur, avec les mœurs simples et droites du Midi, et autres clichés soulignant par un facile contraste la corruption de le ville capitale, Fernandel n'apprécie guère les gros titres qui font habituellement la Une de son journal, et qui ne sont que révélations de catastrophes, horreurs et  méchancetés diverses.
  Aussi, en patron néophyte, il fait paraître L'Incorruptible avec ces manchettes : "Le paquebot SS Neptune n'a pas coulé", "La star Eglantine ne s'est pas fait voler ses bijoux", "Le Roi de Siam n'est pas mort", et ainsi de suite.
  La forme négative de ces titres a sans doute été voulue par Carlo Rim dans l'espoir de produire un effet comique immédiat, mais est nettement contraire aux principes fondamentaux de l'information, qui eussent voulu que fût écrit :"Le paquebot SS Neptune est arrivé à bon port", " La star Eglantine a toujours ses bijoux", " Le Roi de Siam vit toujours" etc.  – c'est ainsi que l'un de mes amis, nommé jadis directeur de l'unique quotidien de Tahiti, mit un 15 août en Une ce titre positif : "Tout va bien".
  Ces informations réjouissantes appartiennent au cinéma , ou à un passé exotique.
  J'ai ce matin regardé quelques quotidiens français, ainsi que The Times of India , le HuffPost et Aljazeera, ai classé ce que m'apprenaient ces gazettes, et c'est , pour une fois, la presse française qui a gagné cette petite compétition, avec cette information – la plus importante du jour : "Un rapport parlementaire propose d'augmenter de dix euros ( je souligne) les amendes infligées aux délinquants".
  Et dire que si je ne lisais pas les journaux, j'ignorerais que nous sommes gouvernés !

2 commentaires:

  1. Précisons : les délinquants qui sont ainsi poursuivis de toute la hargne des garde-chiourme chargés de les remettre dans le d(r)oit chemin, sont les automobilistes.

    Faire passer le PV de stationnement de 17 à 27€, ou de 35 à 45€, voilà qui aura du sens notamment pour toute cette plèbe, ces gueux qui osent venir troubler la quiétude boboïde parisienne, s'affairant dès les neuf heures du mat' dans l'Olympe des élus !

    RépondreSupprimer
  2. Selon ce que j'ai lu ( et qui peut être faux ) cette hausse des amendes concerne les "délinquants" , soit les auteurs de délits passibles des tribunaux correctionnels.
    Les individus coupables des contraventions que vous évoquez ne sont que des ...contrevenants.
    De surcroît, le montant de la hausse doit être donné aux victimes -- bien malin qui peut identifier les victimes d'un stationnement réglementé dépassé d'un quart d'heure.

    RépondreSupprimer