david in winter

david in winter

samedi 3 janvier 2015

Voeux de saison



  Toujours soucieux de me tenir à l'écart de la foule, et des célébrations moutonnières, je me suis réfugié au temps de notre bon Roi Henri IV pendant que les citoyens solidaires et responsables immortalisaient sur leurs smartphones les images joyeuses d'agapes où Bacchus dispensait avec largesse hydromel et ambroisie tandis que Vénus incitait à diverses copulations inspirées d'un vivifiant aimer-ensemble libéré de toutes rétrogrades discriminations.
   Enfin, la fête est finie, nul tumulte ne bruit, et dans le calme revenu je peux  , aimables lectrices et lecteurs, vous présenter tous mes vœux pour cette nouvelle année que vient d'enfanter l'ancienne.
     Que vous souhaiter?
    A mes amis royalistes, je souhaite le retour d'un monarque qui, après avoir bouté l'infidèle hors de la terre des lys, rendra sous un chêne, entouré des Pairs, la justice qu'en espérent ses fidèles sujets.
    A mes amis libertariens, je souhaite la disparition de tout gouvernement, et que, dans des sociétés authentiquement libres, des individus tout autant authentiquement libres connaissent cette prospérité qui naît de la liberté des échanges volontaires entre êtres humains.
   La réalisation de l'un ou l'autre de ces souhaits me comblerait également, je crains pourtant que 2015 en manque la chance, il me semble même que la tyrannie démocratique accroîtra ses effets, augmentant la spoliation des derniers producteurs au profit de multiples parasites, indigénes ou allogénes, multipliant les lois scélérates destinées à interdire de vivre comme on l'entend, étouffant les voix qui s'élèvent contre l'anéantissement d'un passé qui fut glorieux et la fabrication d'un avenir interdit aux descendants des Gaulois et des Francs.
   Bref, nous pouvons parier que M. Etat fera de 2015, dans les innombrables domaines de notre existence où il interfère, une année encore plus déplaisante que celle qui vient de s'enfuir.
    J'espére néanmoins que vous pourrez, chères lectrices et chers lecteurs, recevoir en cette année le juste salaire de vos travaux et de vos peines.

PS. Nous fêtons en 2015 le cinquième centenaire de la victoire de Marignan, remportée par notre excellent Roi François Ier –je me demande ce qui sera célébré en 2515 pour le cinquième centenaire de ... ?

8 commentaires:

  1. Bah, s'il n'y a rien à attendre de la politique peut-être peut-on espérer des satisfactions en d'autres domaines ? C'est pourquoi je vous souhaite à tous deux une année heureuse.

    PS : Que s'est-il donc passé on 2115 que mériterait qu'on le célèbre cinq siècles plus tard ?

    RépondreSupprimer
  2. Avec tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qu'enfanta la précédente ( j'adore) pour vous et tous vos proches.
    Qui se souvient encore de ce que fut François Ier ? A part les fans de Fernandel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, excellent Corto!
      François Ier? Un animateur de radio vient de publier de ce monarque une "biographie hostile"...

      Supprimer
  3. De ma part aussi, mes meilleurs vœux d'une bonne année 2015. Peut-être sera-t-elle suffisamment remplie de surprises pour que, si elle n'arrive pas à combler vos désirs de monarchie ou de libéralisme, elle vous égaye au moins un peu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte sur vos délicieux billets pour m'égayer...

      Supprimer
  4. Bonne année à vous et merci pour vos billets !

    J'espére néanmoins que vous pourrez, chères lectrices et chers lecteurs, recevoir en cette année le juste salaire de vos travaux et de vos peines.
    Cela supposerait que M. Etat soit moins gourmand, qu'il cesse de vivre au-dessus de nos moyens.

    RépondreSupprimer