david in winter

david in winter

mercredi 7 janvier 2015

Terreur à Boboland



   Je m'étais fait une règle de ne jamais écrire une ligne sur le fait-diversdu-jour, non qu'il n'eût une signification sociale digne d'intérêt, mais parce que j'avais la crainte de ne pas disposer en la matière d'une information exacte.
  Faisons une exception.
  Ce matin a eu lieu un attentat terroriste islamiste contre une gazette dont les dirigeants avaient bien oublié les leçons de son fondateur, l'excellent Professeur Choron.
   Je ne sais, sur cette affaire, que ce qu'en écrivent les medias en ligne, c'est-à-dire rien de certain, mais ce qui est certain, ce sont les propos tenus par les habituels parleurs politico-médiatiques, et  ces propos affirment la réalité d'un attentat terroriste islamique, pour dénoncer, condamner, s'indigner etc.
   C'est tout-à-fait remarquable, de la part d'individus qui célèbrent comme des héros les terroristes du FLN ou palestiniens, sans compter les mahométans du Kosovo militairement soutenus contre les chrétiens, etc.,  et qui, d'autre part, traînent devant leurs juges (rouges) quiconque ose tenir des propos critiques envers un Islam sur lequel il semblait que M. Etat ne pût jamais répandre assez de faveurs.
   Eh bien, ces politiciens, éditorialistes, penseurs etc. récoltent ce qu'ils ont semé, et ce sont des fruits sanglants qui ont eu, ce matin, le mauvais goût de violemment éclore, non en quelque contrée exotique, mais au cœur de Boboland.
  Nous n'espérons pas que cela puisse conduire ces gens à faire leur examen de conscience.

20 commentaires:

  1. Pas mieux.

    Quant à la capacité de certains à faire leur examen de conscience, je reste très dubitatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que devient le blog du réactionnaire palaisien ?
      C. Monge

      Supprimer
    2. Cette fermeture est bien regrettable, je la souhaite provisoire.

      Supprimer
  2. La dégoulinade de bons sentiments qui se répand ici, là et partout dans Boboland me donne la nausée. Chacun y va de sa condamnation, de son indignation, de son appel au rassemblement, à la résistance, appelle parfois même à défiler (avec lancer de ballons, c'est joli les ballons ?). On dirait qu'ils découvrent que le terrorisme peut tuer en France des vrais gens et pas seulement des entités virtuelles dans quelques contrées exotiques. Un tel manque de réalisme me désole. Chacun va tenter de tirer la couverture à soi, de transformer une émotion largement feinte en choux gras.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La stupidité radicale de cette guimauve dégoulinante n'a rien pour nous surprendre,, elle est même d'une grande cohérence avec le niveau d'intelligence du peuple français (moins une infime minorité) qui a très exactement les "élites" qu'il mérite.

      Supprimer
  3. Pas mieux !
    affligeant les propos et le défilé des personnalités sur les lieux du crime : de Président à SOS Racisme, pouah ! la machine a conneries s'est mise en branle avant même que l'odeur de la poudre se soit dissipée

    RépondreSupprimer
  4. Comment, vous n'êtes pas convaincu que l'Islam et l'islamisme sont deux choses différentes, et que le premier est une religion de paix, de lait et de miel et que le second est la conséquence du racisme dont font preuve les Français et tous les non-musulmans ?
    Je vous encourage (il en faut) à lire les déclarations insolentes du ministre des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu et à déguster les messages sur les réseaux sociaux qui glorifient les terroristes. Vous verrez qu'effectivement ils ne sont qu'amour et délicatesse.
    Je vous rejoins dans le dégout devant ces déclarations sans vergogne des thuriféraires de l'Islam qui se dissimulent le fait que si les musulmans ne sont pas (tous) islamistes, les islamistes sont tous musulmans, et que nul ne sait qui est qui.
    L'abjection des politiques (et de certains journalistes) n'a pas de limites.
    Merci pour votre billet.
    C. Monge

    RépondreSupprimer
  5. Quand comprendra-t-on que ce ne sont pas des "attentas terroristes", mais des actions de guerre, menées par des soldats ?
    Et comme dans toute guerre, un des objectifs est de faire taire les moyens d'information/propagande de l'adversaire.
    L'OTAN l'avait fait à Belgrade, avec raison de mon point de vue, Daesh a retenu la leçon.
    Les journalistes de Charlie Hebdo étaient des soldats, même s'ils n'en avaient pas conscience.

    Le premier hommage que la France devrait leur rendre serait de les décorer à titre posthume.

    Avant de faire la guerre sérieusement.

    RépondreSupprimer
  6. Enfin un propos qui tient la route.

    RépondreSupprimer
  7. Le bon, la brute et le truand

    Tareq Oubrou : "Les musulmans sortent massivement dans les rues pour exprimer leur dégoût »

    En déplacement au Vatican, le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou a déclaré face à ce « carnage » : « Les musulmans sont traumatisés, ils en ont marre, cette majorité silencieuse se voit prise en otage par des fêlés ». Il appelle donc les musulmans de France à manifester : "Il faut que les musulmans sortent massivement dans les rues pour exprimer leur dégoût devant la confiscation de l'islam par ces fêlés, ces fous », confie encore Tareq Oubrou. Pour lui, cet acte est "un coup dur pour l'islam et les musulmans de France, un acte qui va dans le sens du clivage de la société et qui retarde l'assimilation et l'intégration des musulmans".

    Mohammed Moussaoui, ancien président du CFCM et actuel président de l'Union des mosquées de France, qui est lui aussi au Vatican, s'est dit "horrifié et choqué" d'autant qu'il venait de « prier avec le pape François » pour « que la paix et la fraternité puissent se consolider et se renforcer dans le monde entier ». Mohammed Moussaoui assure donc qu'il n'y a "pas de mots assez durs et assez forts" pour exprimer la « condamnation » de cet acte par les musulmans de France qui se retrouvent "doublement victimes" parce que "leur religion est instrumentalisée par des criminels" et parce que "des populistes essayent d'instrumentaliser ce type d'acte pour exacerber encore plus les tensions et attiser les peurs".

    Pour Mgr Michel Dubost, président du Conseil pour les relations interreligieuses de la Conférence des évêques de France, qui accompagnait quatre imams français lors de leur visite à Rome "la seule réponse" à ce type d'acte qui relève de "l'anarchisme" est "la main tendue".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Mgr Dubost, que certains de prêtres sous son autorité ont surnommé "Narcisse-Irénée". Je ne serais pas plus étonné de le voir un jour réciter la cha'ada, comme a pu le faire un autre prélat français. Il fait partie des fossoyeurs du catholicisme. Quant on sait que plus de 50% des prêtres de l'Essonne viennent d'Afrique, qu'il ne se pose pas la question de la crise des vocations, ça en dit long sur le personnage. Sa place serait plus au PS que dans l'Eglise.

      Supprimer
    2. Tiens, pour les Chrétiens l'Islam aurait-il cessé d'être une "hérésie abominable"?

      Supprimer
    3. Pour les conciliaires, oui. A tel point que le diocèse de Nanterre envoie chaque année un très joli bristol au musulmans du secteur pour leur souhaiter un joyeux aïd el kébir. Après, ils s'étonnent de voir le nombre des tradis gonfler sans cesse, sans parler des nouveaux séminaires créés chaque année tant le nombre de vocations est important.

      Supprimer
  8. Quelques lignes d'intelligence dans un incroyable océan lacrymal d'un niveau mental d'à peu près huit ans et demi : merci pour ça.

    RépondreSupprimer
  9. Il parait que la "république" et la "liberté" sont en danger J'ai un scoop : tout ce qui est vivant ou qui a été fabriqué par des etres vivants est menacé de disparition, de mort Les gauchistes devraient pourtant le savoir : tout bouge, tout évolue, tout est mortel, rien ne reste jamais figé, il faut se battre pour survivre, pour bouffer, pour rester en bonne santé... Ces pauvres types qui chantent sans interruptions les louanges du changement, de la révolution, de l'avenir et du mouvement perpetuel seraient ils au fond d'eux memes des réactionnaires-conservateurs encroutés qui prennent peur parce que certains osent s'attaquer a eux, eux qui seraient pourtant si gentils et si parfaits ??? A force de vivre en "démocratie" et de ne plus avoir connu de guerre, ils en sont venus a croire que la guerre et la lutte pour défendre ses idées sont des choses auxquelles le monde occidental ne serait jamais plus confronté Le réveil a été brutal et douloureux pour eux, eux qui pensaient sans doute que seuls les méchants américains et leurs alliés anglo-saxons seraient la cible d'attentats terroristes

    RépondreSupprimer