david in winter

david in winter

lundi 17 juin 2013

Propos impies, blasphématoires et très vilains.


  
    Un hasard m'a fait acquérir pour la modeste somme de dix zlotys, et fort correctement relié en demi-maroquin bordeaux,  Nos seigneurs républicains ,  (Paris, 1909 ), ouvrage d'un M. E. Lacotte, dont je sais seulement qu'il collabora à l'antimilitariste et très-socialiste  Guerre sociale de Gustave Hervé, était l'adversaire de Léon Daudet et rédigeait tout seul la gazette d'insultes politiques Les Guêpes ( cinquante numéros annuels pour cent sous ).
   Petit extrait , bien actuel :
  "Dans un règime abject et incohérent comme celui qui nous opprime, où les sots n'aspirent qu'à devenir coquins, où les prostituées effrontées tiennent le haut du pavé en compagnie de leurs souteneurs enviés et respectés, où les lois sont faussées par une magistrature indigne, où la vertu est récompensée une fois l'an sous la coupole de l'Institut [ par le prix Montyon, NdE ], quand le vice, la corruption, la bassesse s'étalent avec impudence chez les bénéficiaires des plus hautes charges de la République, on ne peut guère s'étonner de la fortune scandaleuse d'un ... [ mettre ici le nom d'un politicien de l'an 2013 ]."
  Il y a un chapître assez croquignolet sur une élection législative aux Antilles, dont je ne peux hélas citer la moindre ligne, sous peine d'être traîné devant les tribunaux de la nouvelle Inquisition par des sycophantes subventionnés, exposé au pilori durant les JT des télévisions étatiques et envoyé terminer mes jours à l'île du Diable.
  Car toute liberté d'expression, laquelle ne se divise pas et vaut d'abord pour les propos répugnants , est désormais bannie de cette démocratie citoyenne, solidaire et responsable qui n'est que le masque du totalitarisme et dont le but ultime est d'abolir enfin la liberté de penser.
   PS. Ni mes dictionnaires et encyclopédies, ni Glouglou ni Pipipedia ne m'ont apporté la moindre information sur ce Monsieur E. Lacotte, dont je crains qu'il ne soit décédé.
  PS2 , pour geeks amicaux. Je commence à être las de ce pseudonyme de Linguet, utilisé par erreur de débutant , et souhaite le remplacer par mon nom , et remplacer également l'adresse de ce blog par son titre -- mais comment faire ?
  Toute aide sera bienvenue.

16 commentaires:

  1. Il faut n'avoir jamais été sur l’île du Diable pour redouter d'y finir ses jours !

    RépondreSupprimer
  2. Je vais tirer une sonnette ou deux pour tâcher de résoudre votre petit problème d'identité ; que je sais être simple mais dont j'ignore pourtant la solution. Si on m'envoie promener, on se rabattra sur la solution de Catherine : créer un nouveau blog et y transporter le contenu de celui-ci. Mais je suis sûr qu'on peut faire plus simple et plus rapide.

    Un peu de patience…

    RépondreSupprimer
  3. Voilà que cette andouille de Didier Goux qui m'appelle pour sauver un réac. Changer l'adresse du blog est une formalité. Pour le reste, probablement aussi mais je suis au bistro avec un iPhone et ne peux pas vous guider. Contactez moi demain par mail (je laisse Didier vous donner mes coordonnées).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette feignasse de Didier a oublié de me rappeler.

      Procédons par étape. Une des solutions que je préconise est d'avoir plusieurs compte (par exemple, là, je vais signer avec "Nicolas" et non pas mon nom complet).

      Changer de nom d'utilisateur

      Vous allez dans blogger. Vous avez votre nom en haut à droite. Vous cliquez dessus. Une petite fenêtre s'ouvre, vous cliquez sur "Profil Blogger". Le profil s'ouvre dans un nouvel onglet. En haut à droite, vous avez une option "modifier le profil". Là, vous changez le paramètre : "Nom à afficher".

      Profitez-en pour ajouter une photo "avatar".

      Cliquez sur "enregistrer" en bas.

      Changer l'adresse

      Revenez à Blogger. Sélectionnez votre blog et choisissez "Paramètres" dans la barre de menus à gauche.

      Dans le pavé "Edition", vous trouverez l'adresse du blog. Cliquez sur modifier.

      Un conseil : réfléchissez bien avant de changer. Par exemple : http://iconoclastereactionnaire.blogspot.com serait trop long. http://iconoreac.blogspot.fr/ est disponible, par contre, par exemple et par hasard.

      Enfin, une fois que c'est fait, vous n'avez plus qu'à envoyer un mail à tous vos lecteurs pour donner le nouveau nom et en demandant aux blogueurs de modifier leurs blogrolls (je suppose que Didier vous envoie plein de visiteurs, par exemple).

      bref

      Si ça ne fonctionne pas (notamment la première étape), n'hésitez pas à revenir vers moi, les problèmes peuvent être expliqués par des bricoles...

      Supprimer
    2. Je n'ai rien oublié du tout ! Dès ce matin j'ai transmis votre mail au taulier de cette estimable boutique !

      Supprimer
    3. Tiens ! Dans mon commentaire, je dis : "Une des solutions que je préconise est d'avoir plusieurs compte (par exemple, là, je vais signer avec "Nicolas" et non pas mon nom complet)."

      On s'en fout ! Ca pourrait perturber le taulier. Ne lisez pas cette phrase mais la suite seulement.

      Supprimer
    4. Bon ! Le taulier n'a pas réussi à changer ?

      Supprimer
    5. Remarque ! Si je change de nom à chaque fois...

      Supprimer
    6. Vous êtes le Frégoli de la blogosphère, mon cher !

      (Pour le taulier, je n'ai pas d'informations récentes…)

      Supprimer
    7. Oui avis vous vous êtes le frigolin !

      Supprimer
  4. Merci merci...
    Je pense avoir modifié l'adresse, pour le nom, cela patauge...

    RépondreSupprimer