david in winter

david in winter

mercredi 18 juin 2014

Une loi pour le chômage



   Soucieux de se montrer encore plus démagogue que ses concurrents, un premier ministre de droite fit voter par son parlement une loi instituant le "CV anonyme" et obligatoire qui, je cite, "se définit comme ne devant nullement faire apparaître les mentions des nom et prénom, l’adresse, le sexe, l’âge ou la date de naissance, le lieu de naissance, la nationalité, la situation de famille et la photo du candidat à l’embauche".
   A la suite de l'une de ces négligences propres aux hommes d'Etat, nul décret d'application ne fut publié, ce qui laissa la loi dans les limbes des bonnes intentions dépourvues du moindre effet.
   Les années passèrent.
   Pour des raisons qui tiennent à l'absence de véritables grands évènements ( élections, invasion d' aliens, réveil des volcans auvergnats), un quelconque syndicaliste subventionné s'aperçut de la non-existence d'une loi existant, intolérable situation, et le conseil d'Etat vient d'être sommé de promulguer le décret oublié.
   Nul doute qu'il n'obtempère.
    Dorénavant, lorsqu'une entreprise publiera une offre d'emploi, son chef du personnel recevra des réponses conformes à la législation, c'est-à-dire rigoureusement anonymes. Imaginons qu'il soit séduit par un quelconque CV faisant état d'une longue expérience réussie (sans, bien sûr,  qu'il soit précisé , car cela entraînerait un risque d'identification ) et souhaite recevoir le candidat ?
   Je crains que, ignorant et son nom et son adresse, il n'éprouve quelque difficulté à lui proposer un rendez-vous.
   Et que la bien-aimée courbe du chômage ne poursuive son ascension.

11 commentaires:

  1. En voilà une mesure qu'elle est intelligente !

    De plus, j'ai lu quelque part (ça, c'est de la référence ! ) que des expériences avaient été menées prouvant l'inefficacité du CV anonyme : moins de gens des "minorités visibles" auraient été sélectionnés car certains employeurs, se basant uniquement sur l'expérience et la qualification ne se sentaient plus tentés de donner leur chance à ceux qui en avaient moins...

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben je vais vous répondre par un billet (je suppose d'ailleurs qu'on est à peu près d'accord).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de vous lire (mais préférerais que nous fussions en désaccord...).

      Supprimer
    2. (faut pas : je suis parfois très réac...).

      Supprimer
  3. Mais non, les chômeurs auront ainsi l'obligation de passer par une agence de recrutement qui connaîtra noms et son adresses et pourra ainsi transmettre les convocations à des entretiens d'embauche.
    Ces agences existent déjà, et elle se font des couilles en or. Grâce à cette loi elles se feront des couilles en platine, ce qui est nettement plus chic.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou ces agences ne reçoivent que des cv anonymes, ce qui ne résoud rien, ou elles recueillent sur les demandeurs d'emploi des informations interdites et se livrent à des tris discrimatoires --ce qui serait très vilain.
      Et chez PolEmploi, l'anonymat sera-t-il aussi obligatoire ?

      Supprimer
  4. Le problème du CV anonyme finalement, c'est qu'il désigne encore mieux qui tu es et d'où tu viens qu'un CV conventionnel.
    Pour le coup il n'est pas si anonyme que ça.

    RépondreSupprimer
  5. Sauf bien sûr à enterrer le CV conventionnel, ce qui paraît peu probable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La loi est heureusement là pour imposer absurdités, incongruités etc.

      Supprimer
  6. Ce titre:
    Une loi pour le chômage.....

    RépondreSupprimer