david in winter

david in winter

mardi 8 mars 2016

Femme : juste place de cette créature

    

 Dans sa grande sagesse, M. Etat a décrété un certain nombre de journées de, par exemple du topinambour ou du fourmilier tamanoir, durant lesquelles journées tout un chacun est sommé de célébrer les mérites du topinambour etc., lui demander très-humblement pardon pour l'avoir jadis (et par la méchanceté d'anciens aïeux) discriminé et s'empresser de lui accorder faveurs, privilèges et bisous.
   Ce jour d'aujourd'hui est donc journée de , non de la paramécie ou de l'orang-outan, mais de la  femme.
    Rappelons donc quelle place revient dans l'ordre de la nature aux représentantes du sexe imbécille.  
   Nous le ferons en citant ce bon saint Paul qui, dans sa première épître aux Corinthiens (chap. XI) , énonce ces vérités (révélées, et éternelles) :
   "Mais je veux encore que vous sachiez que Jésus-Christ est le chef de l'homme, que l'homme est le chef de la femme, & que Dieu est le chef de Jésus-Christ. (...)
   "Parce que l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme.
   "Et l'homme n'a pas été créé pour la femme, mais la femme a été faite pour l'homme." (traduction du R.P. Denis Amelote, prêtre de l'Oratoire, docteur en théologie)
    Je ne doute pas que, en ce moment même, ces nécessaires préceptes ne soient diffusés en boucle sur tous les écrans de télévision, d'ordinateurs et de téléphones.

   P.S.-Merci à Michel L. pour m'avoir incité à relire saint Paul.

5 commentaires:

  1. Ephésiens 5:33 Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari

    Ephésiens 5:28 C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même
    Ephésiens 5:25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle

    Mais là on peut toujours rêver....

    RépondreSupprimer
  2. En fait il s'agit de la journée des droits des femmes. Elles ont donc, parmi tant d'autres, celui de nous admirer.

    RépondreSupprimer
  3. Esther Vilar - L'Homme subjugué
    http://www.the-savoisien.com/blog/index.php?post/Esther-Vilar-L-Homme-subjugue

    RépondreSupprimer