david in winter

david in winter

vendredi 3 avril 2015

Big Brother vous aime

     

   Il semble, d'après la rumeur publique, que le peuple français ait quelques inquiétudes concernant son avenir.
  Pourquoi ces soucis?
  Deux nouvelles lois votées ce jour montrent que les causes en sont bien connues du fringant troupeau des députés, qui ont décidé de prouver leur compréhension des craintes populaires, et leur volonté de remédier à tout et le reste, en édictant deux nouvelles prohibitions.
   Selon la première, il est désormais interdit aux agences de mannequins d'employer des mannequins trop maigres (selon quels critères? La jurisprudence le dira, dans quelques décennies) sous peine de prison pour les contrevenants (six mois, pour commencer).
   Selon la seconde, l'accés aux cabines de bronzage est désormais interdit aux mineurs, ainsi que la publicité pour ces installations.
  Ainsi l'électeur pourra-t-il profiter pleinement de son week-end de Pâques de trois jours, sachant qu'il est gouverné.
   Enfin, presque, car n'a pas été résolu le problème des appareils à bronzer intallés à domicile découvert tardivement par les ministres et députés, mais ceux-ci ont promis de le prochainement résoudre, ce qui les occupera , et peut-être même les stressera, durant quelques semaines.
   Et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes (possible).

5 commentaires:

  1. Savez-vous ce qu est une fontaine à sodas en libre service ? Non, dommage parce que ça aussi vient d être interdit par nos députés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec de nouvelles persécutions contre les fumeurs...

      Supprimer
  2. kobus van cleef4 avril 2015 à 16:06

    allez allez !
    d'ici quelques mois, l'afrance sera sauvée
    on va en effet interdire définitivement le téléphone portable avec oreillette au volant des voitures
    sauf les kits mains libres type blue tooth
    mais l'essentiel est sauf
    on a déjà débattu du montant des amendes infligées aux contrevenants

    RépondreSupprimer
  3. Ce blog est gauchiste, mai 68 revient, il est interdit d'interdire.

    RépondreSupprimer
  4. La volonté de persécuter le peuple français par des lois toujours plus sadiques n'est certes pas nouvelle, mais reconnaissons que le nombre des gouvernants atteints de démence augmente, et la souffrance en proportion.

    "Le désir du pouvoir pour lui-même semble beaucoup plus répandu que le désir de richesse.
    (...)
    Et s'il a, comme je le crois, atteint à notre époque un niveau de démence sans précédent, la question devient alors celle-ci : quelle est la spécificité de la vie moderne qui fait du penchant à opprimer ses semblables une motivation humaine essentielle ? Si nous pouvions répondre à cette question – rarement posée et toujours restée sans réponse –, il pourrait arriver que de bonnes nouvelles figurent parfois à la une de notre journal du matin."

    George Orwell, « A ma guise », Tribune, 29 novembre 1946. Essais, articles, lettres. Vol IV. Éditions IVREA.

    RépondreSupprimer