david in winter

david in winter

jeudi 21 novembre 2019

Une Femme face à la justice des hommes



    Que faire lorsque l'on est pénétrée de la grande justesse des idéaux féministes et que l'on se trouve être malencontreusement mère de trois petits garçons -- c'est-à-dire, je précise, des mâles ?
   Mme Brittany Pilkington , une Américaine domiciliée dans l'Ohio et aujourd'hui âgée de 27 ans, a trouvé à ce pénible dilemme une solution élégante, et radicale.
    En 2014, elle a tué son aîné, vieux de quatre ans, puis, en avril 2015, a fait subir le même sort au puîné, et enfin, en août de la même année, a exterminé le petit dernier, qui n'avait que quelques mois.
   Persuadée d'agir pour le plus grand bien, Mme Pilkington s'était peu souciée de dissimuler avec soin ses vertueuses actions et fut donc arrêtée.
    Interrogée sur ses mobiles, elle répondit avec constance :
    --Je ne voulais pas qu'ils vivent pour plus tard maltraiter des femmes.
    C'est là une raison qui semble mériter l'indulgence de toute adepte d'une éthique responsable et compassionnelle, hélas, les jurés de l'Ohio, sans doute imprégnés de préjugés rétrogrades et nauséabonds, ont avant-hier condamné Mme Pilkington à une peine de trente-sept ans de prison.
    Je ne doute pas que les protestations des Femen , touitteuses Metoo ou Woke et autres guerrières du camp du Bien ne réussissent à faire abolir cette injuste sentence, qui est un outrage à l'essence même de la Femme, cette éternelle victime.

4 commentaires:

  1. Il faut immédiatement "monter une assoce" pour réclamer son acquittement !

    (Sinon, l'âge du fils aîné ne colle pas…)

    RépondreSupprimer
  2. La justice d'aujourd'hui à la vue un peu basse : elle punit la vertu et récompense le crime. Merci pour ce nouvel exemple.

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi chercher la petite bête au lieu de rendre à cette femme les femmages qu'elle mérite ?

    RépondreSupprimer